Mairie du Poinçonnet

Voeux du maire 2018

Mesdames et Messieurs les élus du canton et de l’agglomération,
Mesdames et Messieurs les Responsables des associations du Poinçonnet et d’ailleurs,
Mesdames et Messieurs les Chefs d’entreprises,
Mesdames et Messieurs les Chefs de services,
Monsieur le Directeur Départementale de la Sécurité publique,
Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

J’ai le plaisir renouvelé de vous accueillir ce soir dans cette salle de l’Asphodèle, lieu d’échanges, de cultures et de loisirs.

Bravo à Déclic Image pour cet excellent montage vidéo qui exprime avec brio et humour la qualité de la vie de notre commune.

Mais d’abord, au nom de tous les élus du Poinçonnet, je tiens à vous présenter nos voeux les plus chaleureux de bonheur, de santé, de prospérité et si nous pouvons rêver un peu, de tolérance, de paix et de fraternité.

Nous venons de connaître des années de peine et de sang et rien ne dit que le pire soit derrière nous.

La paix reste une denrée rare et l’avenir écologique de notre planète est de moins en moins assuré ; c’est notre patrimoine à tous et c’est aussi notre responsabilité commune.

Nous vivons dans un monde dur aux miséreux où un prix Nobel de la paix détourne les yeux pour ne pas voir le massacre des Rohingyas.

Les migrants sont arrêtés aux frontières libyennes et l’Europe soulagée, respire.

En France, nous avons changé de Président et de majorité parlementaire et nous avons échappé au pire.

A cette même époque, l’an dernier, je disais que nous avions quelques raisons d’espérer et c’est encore vrai en Europe et en France.

La croissance amorcée en 2016 s’est confirmée en 2017 et semble devoir durer même si ses effets sur le chômage restent encore limités dans notre pays et si le secteur industriel reste sous la menace constante de nouvelles fermetures comme le montre la situation de l’entreprise AR Industries à DIORS.

Je ne sais pas si la réforme du code du travail favorisera la création de nouveaux emplois mais ce dont nous pouvons être sûrs, c’est qu’elle contribuera à accroître la précarité des salariés.

Notre département comme beaucoup d’autres souffre de la désertification médicale mais aussi et malheureusement de désertification tout court.

Les derniers chiffres de l’INSEE ne sont pas bons et notre commune avec 10 habitants de plus fait figure d’exception.

Les interrogations de l’an dernier restent d’actualité :

  • comment redonner une vitalité réelle à notre économie départementale ? 
  • existe-t-il une mondialisation heureuse ? 
  • comment maîtriser l’emprise du numérique sur tous les gestes de notre vie quotidienne ? 
  • comment maintenir les services publics dans des territoires de plus en plus dépeuplés ?

Les contraintes qui pesaient sur nos collectivités ne se sont pas réduites. Tout juste sont-elles stabilisées mais les incertitudes restent nombreuses :

  • sur le montant des subventions de l’Etat 
  • sur les règles applicables à l’évolution de nos budgets de fonctionnement 
  • sur les conséquences à terme de la suppression de la Taxe d’Habitation 
  • sur la volonté de l’Etat de maintenir ou de ne pas maintenir les nouveaux rythmes scolaires et les services publics dans les départements ruraux 
  • les nouvelles du côté de l’Université sont plutôt bonnes et nous avons trouvé un point d’équilibre pour les aides à l’installation de médecins dans notre département.

Par contre en commission à l’Assemblée nationale, les députés de la majorité et de la droite ont refusé la régulation de l’installation des médecins. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour nos territoires.

Cerise sur le gâteau, c’est notre Etat impécunieux qui veut désormais nous dicter les règles de bonne gestion !!

Qu’il s’applique d’abord à lui-même ce noble souci !

Dans ce contexte incertain mais surtout à vision limitée, nous continuerons à œuvrer du mieux possible pour assurer l’avenir de notre commune et de nos concitoyens.

C’est ce que nous avons fait en 2017 en mettant à profit toutes les opportunités de co-financements que nous avons pu saisir.

L’année 2017 sera une année à marquer d’une pierre blanche pour notre commune en matière d’investissements, de manifestations et de résultats sportifs.

Le montant des investissements prévu au budget primitif 2017 était de 2 670 000 € dont 390 000 € de restes à réaliser.

En fin d’année, nous étions à 4,2 millions € budgétés et nous avons réalisés ou engagés 3,59 millions d’euros.

En résumé, nous avons réalisé en 2017 116 % des crédits inscrits au budget primitif et 83 % des crédits budgétés en fin d’année.

Ces investissements correspondent à la mise en œuvre de notre programme mais aussi aux observations que vous avez pu nous faire notamment lors des assemblées de quartier.

Pour enrichir ces échanges, nous avons décidé la création d’un Conseil Consultatif Local dont la mise en place est en cours.

Comme c’est le cas maintenant depuis 15 ans, nous n’avons pas augmenté les taux de la fiscalité locale qui restent très en-dessous des taux moyens des villes de même importance. Ce sera encore le cas bien-sûr en 2018.

A ce propos, je vous livre 3 chiffres particulièrement éloquents trouvés dans une étude de la Caisse d’Epargne Loire-Centre (pour 2016) :

  • Ressources fiscales Le Poinçonnet 626 €/hab. Région 784 €/hab. 
  • Dépenses de fonctionnement Le Poinçonnet 688 €/hab. Région 966 €/hab. 
  • Dépenses d’équipement Le Poinçonnet 256 €/hab. Région 206 €/hab.

Notre Dotation Globale de Fonctionnement, principale dotation de l’Etat a non seulement baissé mais elle est toujours particulièrement faible.

Enfin notre niveau d’endettement est désormais légèrement inférieur au montant des dettes que nous avons trouvées à notre arrivée en 2001.

En matière d’investissement, les aides combinées de l’Etat, de la Région et des départements nous ont permis de réaliser :

  • 2 tranches de la rénovation du stade de football au lieu d’une avec création d’une zone de stationnement et d’une liaison douce 
  • d’importants travaux de voirie et d’éclairage public 
  • des travaux dans les écoles (huisseries à Rabelais) 
  • la piste cyclable entre le centre bourg et Varennes 
  • la Maison médicale avec l’OPAC 
  • A cela s’est ajouté le rond-point de la rocade au carrefour avec l’allée des Sablons.

Pour 2018, nous envisageons à ce jour :

  • le lancement d’un H.R.P.A. avec l’O.P.A.C. pour 21 logements 
  • l’extension du gymnase omnisports 
  • la réfection totale de l’allée du Muguet + Impasse des 4 Nations 
  • la rénovation des cimetières et le ravalement de la façade et des murs extérieurs de l’église

A cela, il convient d’ajouter le rond-point de la Forge de l’Isle qui sera réalisé par le Département : avec une piste cyclable et le souhait d’un raccordement avec la voie ferrée et da transformation en voie touristique.

Le développement durable reste pour nous une priorité avec :

  • les économies d’énergie - les liaisons douces (cf schéma communautaire)
  • la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’usage des produits phyto-sanitaires 
  • la réduction des pertes d’eau potable avec la SAUR et des eaux parasites dans les canalisations d’eaux usées avec SUEZ.

La sécurité comme le rappelait mon collègue d’Ardentes est d’abord une responsabilité régalienne de l’Etat.

J’en profite pour saluer les forces de sécurité, la Police Nationale et les pompiers avec qui nous entretenons des liens très étroits source d’efficacité.

Si le nombre de cambriolages a baissé depuis 2 ans, les incivilités ont augmenté cette année et nous avons à renforcer la sécurité des manifestations et des établissements publics. En accord avec la Police Nationale, les villes de CHATEAUROUX et de St MAUR, nous travaillons sur la mise en place d’un dispositif de vidéo-protection qui doit couvrir :

  • les principaux axes de fuite 
  • les équipements publics 
  • les principaux lieux de manifestations

Ce projet est en cours d’élaboration et nous espérons aboutir pour la fin du 1er semestre 2018, c’est à dire avant l’été.

Autre dossier important, celui du Très Haut Débit. Nous venons de rencontrer à nouveau Christophe BEAUVAIS, le représentant d’Orange auprès des collectivités locales car les choses avancent.

Le repérage des maisons à desservir est terminé Viendra la mise en place de 4 à 6 armoires et le déploiement de la fibre jusqu’à des points de raccordement proches des habitations.

Deux phases sont à retenir : le moment où les armoires seront câblées (fin 2018) et le moment où les maisons seront raccordables par votre opérateur (au premier semestre 2019).

Comme cela est souvent souligné par nos visiteurs, Le Poinçonnet est une ville active, animée, attractive et solidaire.

Active avec ses entreprises industrielles, ses commerces et ses artisans.

En 2017, la zone du Forum a connu l’ouverture d’entreprises comme Mars Fruit, Saveurs authentiques ou SINEO, société de nettoyage écologique de véhicules.

Le centre bourg a vu s’agrandir le cabinet L’Essentiel, l’ouverture de Nutri-zen et l’installation d’un magasin de brocante à la place du garage de la Forêt.

Le magasin Proxi a fermé ses portes mais d’autres commerces ont des projets d’extension au Centre bourg comme au Forum.

Une ville animée par de très nombreuses associations et par des manifestations importantes qui ont rythmé la vie de notre commune et notamment :

  • la cavalcade du 1er mai. 
  • le feu d’artifice et le bal du 14 juillet 
  • l’Envolée rose et la route des jouets 
  • le marché de Noël 
  • Les manifestations sportives et les cérémonies commémoratives

L’année culturelle a été marquée par le concert de l’O.H.D.I. avec la fanfare municipale en première partie devant plus de 700 personnes au gymnase et les 2 soirées d’Isabelle AUBRET en décembre dans une salle comble à l’Asphodèle.

Et puis bien-sûr par le salon Papiers d’Actu qui a pris en 2017 une dimension nouvelle avec l’intervention des dessinateurs dans 22 établissements scolaires).

L’année 2017 a également été exceptionnelle sur le plan sportif avec :

  • avec l’accession de l’équipe première féminine de basket en N1 
  • les résultats des clubs de tennis, de football et de kendo

Avec aussi un nombre record de licenciés sportifs (près de 1 900).

Une ville attractive Avec 6 103 hab. selon les dernières données de l’INSEE, notre commune est la seule ville importante du département à gagner des habitants : + 10 en un an.

Ce n’est pas vraiment le signe d’une urbanisation galopante mais le signe d’une ville dynamique, attractive où il fait bon vivre.

C’est un fait dont nous sommes plutôt fiers et que devrait confirmer le recensement qui va avoir lieu dans les prochaines semaines 

Ville attractive, Le Poinçonnet est aussi une ville accueillante et j’en profite pour saluer les nouveaux arrivants présents dans la salle.

Depuis 2001, nous avons toujours eu la volonté de maîtriser l’urbanisation de notre commune pour réduire le mitage de son territoire.

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal en cours d’élaboration répond aussi à cette problématique en adaptant l’importance des zones constructibles à la réalité des besoins.

Il s’agit là d’une démarche importante pour l’aménagement futur de notre commune pour les 10 à 15 ans qui viennent.

La réflexion a commencé, elle va continuer pendant 2 ans et plusieurs réunions publiques seront organisées après celle qui a eu lieu au Poinçonnet le 17 octobre 2017.

Cette démarche est élaborée au niveau communautaire suite au transfert de cette compétence à l’agglomération.

Pour mémoire, ce transfert a été voté à l’unanimité par les élus communautaires comme les priorités qui ont été actées en novembre dernier.

Au-delà des observations que nous avons pu émettre, la commune conserve suffisamment de réserves foncières dans son périmètre urbain pour voir l’avenir avec optimisme et raison.

Une ville attentive à sa jeunesse :

  • avec les travaux dans les écoles 
  • avec les Temps d’Activités Périscolaires 
  • avec les aménagements réalisés au Manège 
  • avec le Conseil municipal des enfants

Les jeunes élus ici présents ont déjà réalisés 3 projets de très belle facture :

  • une initiation aux premiers secours (CM1 – CM2) 
  • un tournoi de jeux vidéo pour recueillir des fonds contre le cancer -
  • la place de la gratuité pour les associations caritatives

Pour finir leur mandat, un nouveau projet est en cours de réalisation : la création d’une ludothèque.

Si vous avez des jeux, ils sont preneurs. Une sortie de fin de mandat est prévue le 13 février au Clos Lucé. Ils méritent que je les présente : Vic, Aliah, Lilou, Serkan, Alexis, Thibaud, Elona, Noémie, Adrien, Julie, Enzo, Léonie, Onessa, Jonas, Carlota et Elisa et ils méritent vos applaudissements.

Un nouveau Conseil Municipal des Enfants sera élu au printemps prochain pour 2 ans.

Une ville solidaire

  • avec la Maison médicale ouverte le 9 octobre 
  • avec la mise en place en 2017 d’une complémentaire santé communale 
  • avec l’Envolée Rose, la route des jouets d’OBOT ou le Téléthon (Estelle BALLY) 
  • avec le futur HRPA au centre bourg pour les personnes âgées 
  • avec les fêtes de quartier

Pour finir, je voudrais saluer et remercier :

- tous les responsables et tous les bénévoles des associations et clubs sportifs de la commune

- l’APPE et les enseignants qui nous ont accompagnés pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, les TAPS, à l’occasion des cérémonies commémoratives ou pour le salon Papiers d’actu

- assurer les salariés d’AR Industries de notre soutien le plus total. Nous serons à leur côté lundi à 14 H 15 devant la Préfecture

- dire combien nous regrettons l’absence de Claude VANDENBULCKE co-président de l’USP omnisports à qui nous souhaitons de retrouver rapidement la santé. Je sais qu’il se bat avec courage contre la maladie. 

- saluer les élus qui viennent de changer de fonction comme cela était prévu :
H. GUYOTON,
D. DUPRE-SEGOT
V.LEGRESY

Enfin vous dire combien nous avons apprécié notre partenariat avec l’OPAC pour la réalisation de la maison médicale et remercier : M. Pascal LONGEIN Directeur de l’OPAC (Président Michel BRUN)

- et les professionnels de santé qui nous ont rejoint et sont présents ce soir parmi nous .

  • Mme Cécile ROUCHY - Médecin généraliste . 
  • Mme Julie ADE - Ostéopathe . 
  • Mme Marelle UM - Orthophoniste . 
  • Mme Audrey HERWEGH - Diététicienne . 
  • Mme Clarisse RICHARD - Secrétaire de Mme ROUCHY auxquelles viendront se joindre 2 sages-femmes en avril.

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, merci pour votre patience, pour votre écoute et je vous renouvelle mes vœux en souhaitant que 2018 puisse donner une réalité à vos rêves personnels et collectifs.

Merci à vous.