Mairie du Poinçonnet

2014-2020 : une nouvelle étape
pour Le Poinçonnet

Depuis 2001, nous avons travaillé à la transformation de notre commune. Nous l’avons rendue plus belle, plus conviviale et plus agréable. Nous avons rénové de nombreux équipements, notamment les écoles et le gymnase omnisports, et créé de nouveaux services (multi-accueil Le Manège, Espace multimédia, ODAKIM…).
De 2008 à 2014, nous avons réalisé pour 19,4 millions d’euros d’investissements dont près de 9 millions d’euros pour les travaux de voirie et de réseaux qui restent de loin le premier poste de dépenses de la commune. Il reste encore à faire. Il reste aussi à imaginer ce que sera Le Poinçonnet de demain.

Actions prioritaires programmées de 2014 à 2020

POUR PRÉSERVER UN CADRE DE VIE DE QUALITÉ

  • En poursuivant la réfection de la voirie avec l’élaboration d’un nouveau schéma de réhabilitation des voies communales et des réseaux.
  • En révisant le Plan Local d’Urbanisme dans le cadre d’une réflexion sur l’aménagement de la commune à l’horizon 2030.
  • En aménageant les espaces verts et en confortant le fleurissement très apprécié de la commune.
  • En renforçant notre politique en faveur de la sécurité routière.
POUR UNE VILLE DURABLE
  • Par la poursuite des économies d’énergie (isolation des bâtiments publics) et la promotion des éco-gestes (Défi-énergie).
  • En favorisant l’équilibre nutritionnel des enfants au restaurant scolaire.
  • Par la finalisation et la mise en œuvre progressive du schéma de pistes cyclables et de cheminements piétonniers (en lien avec la CAC).

UNE VILLE ANIMÉE ET CONVIVIALE

  • En développant les actions culturelles et artistiques (saison culturelle, salon « Papiers d’actu », etc).
  • En donnant à l’Odakim toute sa dimension de lieu de rencontres et de créations.
  • En rénovant le stade de football avec, notamment l’installation d’un terrain synthétique.
  • En constituant une réserve foncière pour la création future d’un deuxième gymnase omnisports à proximité de l’école Rabelais.
  • En lançant une réflexion approfondie sur l’aménagement du secteur compris entre le cimetière des Arrachis et le Mail de la Forêt.
UNE COMMUNE ATTENTIVE A SES ENFANTS ET A SES JEUNES
  • Par la mise en place des nouveaux rythmes scolaires et de temps d’activités périscolaires (TAP) gratuits.
  • Par le développement des activités socio-éducatives pour les scolaires et les ados.
  • Par l’aménagement ou la création d’aires de jeux pour les enfants
  • Par la finalisation de l’aire de jeux de la Margotière en lien avec la CAC (terrains multisports, skate-park, etc).

DES ACTIONS FORTES POUR LA SOLIDARITÉ
ET LA SANTÉ DE NOS CONCITOYENS

  • Avec l’élaboration d’un plan local de santé et la création d’un cabinet médical
  • Par la réalisation d’un Habitat regroupé pour personnes âgées (HRPA) en centre-ville à proximité immédiate des commerces et des services.
  • Par un soutien apporté à la réalisation de logements locatifs sociaux en particulier pour les jeunes et les personnes âgées.
  • En développant notre politique d’accompagnement et de solidarité pour les personnes âgées ou handicapées

APPROFONDIR LA DÉMOCRATIE LOCALE
ET DÉVELOPPER LES SERVICES DE PROXIMITÉ

  • Par la rénovation et l’aménagement de la mairie
  • Par de nouvelles formes d’échanges publics (rencontres à thèmes, commissions extra-municipales…)
  • En donnant la parole aux enfants et aux jeunes (conseil municipal jeunes, etc.)
  • En contribuant au renforcement des liens entre les habitants (aide aux repas de quartiers…)
  • En assurant la pérennité du Forum des associations
  • En rendant interactif le site internet municipal

ÊTRE FORCE DE PROPOSITION AU SEIN DE LA CAC

Les conseillers communautaires sont, désormais, élus au suffrage universel et pleinement responsables de leur mandat.

Nous nous attacherons plus particulièrement :

  • Au développement de l’économie et de l’emploi (implantations d’entreprises sur la zone d’Ozans, réhabilitation de la friche de Berry Tuft…)
  • A la création d’un stade aquatique communautaire
  • A la défense et au développement des services, des commerces de proximité et de l’artisanat
  • A l’étude des conditions de reprise possible de la gestion de l’eau (eau potable et eaux usées) en régie directe