Mairie du Poinçonnet

La toponymie poinçonnoise

  

Les Amoureux
Ce nom vient d’une famille "Lamoureux" installée au XVIIe siècle dans cette métairie. Cette famille dépendait du seigneur de Varennes.

Les Aumailles
Gros bétail, bêtes à cornes

Les Arrachis
Plusieurs étymologies possibles :
Action d'arracher une plante, un arbre ou de la vigne en vue de la (le) planter.
Arrachage des arbres d'une forêt afin de mettre la surface ainsi défrichée en culture.
Nom de la surface défrichée elle-même.
Arrachage frauduleux des arbres.
Plant arraché dont les racines sont apparentes.
Sur le marché aux fleurs, plantes vendues en bourriches, dont la racine est simplement enveloppée d'une motte de terre humide.

Les Barres (n f.)
En ancien français, désigne un retranchement, une clôture.

La Brande (allée de)
Bruyère des terrains incultes.
Issu de l'ancien français brander « flamboyer, s'embraser (de l'aube, d'une rayon de lumière) » parce que la bruyère était facilement inflammable et qu'au Moyen Âge on brûlait les champs pour les fertiliser.

Les Breuillats (n m.)
Bois taillis, jeunes bois.

Les Breux (n f.)
Désignent des bruyères ou des terrains couverts de bruyère.

Le Cantinier
Plusieurs étymologies possibles :
Qui porte la cantine contenant les boissons et le ou la préposé(e) à la propreté.
Personne qui suit les troupes en campagne pour leur vendre de la boisson, de la nourriture
Personne qui s'occupe d'une cantine.

La Charbonnière (rue de)
Lieu de fabrication du charbon de bois.

La Chaume (n f.)
Terrain herbeux, lande, espace vague livré au pacage des animaux.

La Croix-Rouge
Croix édifiée par Céleste Mogador, comtesse de Chabrillan, en mémoire de son époux le comte Lionel de Chabrillan décédé en Australie au XIXe siècle.

Les Deffens
Ce nom désignait un lieu défendu par une haie, un bois ou un pâturage soumis à réglementation. M. Boutin y a fait bâtir une maison de maitre en 1820. Elle appartient aujourd'hui à la famille Alliot.

Les Divers
Métairie qui a appartenu à la famille "Divers" au XVIIe siècle. Cette famille dépendait du seigneur de Varennes auquel elle payait rente. DElle est devenue manoir, elle fut la demeure du peintre Paul Rue et appartient aujourd'hui à la famille Drouin. actuellement habité par la famille Drouin.

 La Foire au Bois (rue de)
Ce nom rappelle une foire célèbre qui se tenait entre le Prieuré de Grammont et le Château de la Mothe (XVIème et XVIIème siècle).

La Forge de l’Isle
Le château de l’Isle était situé entre les deux bras de la rivière Indre au XVIe siècle. Au XVIIe siècle, des forges se sont installées autour du château qui a alors servi de magasin. Le nom de ce lieu-dit mêle donc celui du château à l’activité des forges. 

La Fuste (allée de)
Maison de bois à l'orée de la forêt.

La Garenne
Terrain où les seigneurs se réservaient le droit de chasse et de pêche. Le droit de garenne était l'un des privilèges féodaux (...) supprimés sans indemnité durant la nuit du 4 août 1789 (FÉN. 1970).
Endroit clos ou ouvert où l'on élève des lapins en semi-liberté ; tout bois ou toute bruyère où abondent ces animaux.
Endroit dans un étang ou une rivière où la pêche est réservée.

Les Girauds
Nom d’une famille de propriétaires terriens dépendants du seigneur de Varennes.

La Grande Pièce
Une pièce est un espace de terre cultivable.

Les Grouaix (n m.)
Terres pierreuses.

La Loge des Quatre Nations
Une loge est une hutte formée de planches et de mottes de gazon, construite par les ouvriers des bois pour l'exploitation des coupes. Les Loges servaient de refuge aux faux sauniers. Elles formaient une république où personne ne connaissait de maitre et ne payait la taille ou la gabelle. On se réfugiait aux loges pour échapper aux poursuites.
Les Quatre Nations ?

Lourouer-les-Bois
Le nom de ce lieu est dérivé du latin « oratorium » qui s’est transformé en ancien français en "Loreour" pour devenir Lourouer. Ce nom rappelle l’origine ecclésiastique du lieu.

Le Maine
.
Ce lieu porte le nom du château (Manoir) dont les vestiges ont disparu au siècle dernier.  

La Marlauderie

Le marlaud est un merle en berrichon. La marlauderie pourrait être un  lieu où se nichait beaucoup de merles (?)

Les Ouches
Désigne un pâturage et aussi un terrain clos, cultivé en verger ou potager.

La Pièce du Cormier
Le cormier est le nom régional du sorbier. La pièce du Cormier pourrait être un champ dans lequel il y avait un sorbier.

Le Poinçonnet
Le nom de la commune tire son origine d’une famille de laboureurs appelée "Pinsonnet". C’était un petit hameau situé au niveau des allées des Cours.

Les Trois Fouineaux
Les Fouineaux ont été des seigneurs de la Bernaise. Mais ils étaient quatre. Jean (1531) Louis (1609), Jean (1616 - 1644), Louis (1666). On peut émettre l'hypothèse qu'il s'agit des Trois Fouineaux du XVIIème siècle...

Varennes – La ou Le Maréchal(e)
En Berry, une varenne est une terre sablonneuse et maigre. Le village de Varennes était surnommé Le Mareschal, parce que ses anciens seigneurs, portant le nom de Varennes, jouissait auprès de l'abbé de Déols d'un titre honorifique.

La Verrerie
Située à 6 km au sud du Poinçonnet. Bien qu'on n'ait pas trouvé de traces de débris, il est à peu près certain qu'il y eut là, autrefois une fabrique de verre qui fut abandonnée vers la fin du XVIIème siècle.

Les Vignes
Les terres de ce secteur étaient plantées de vignes.

D'autres noms de lieux du Poinçonnet : L'Aspic, Le Bois des Breux, Le Bois Jarlet, Les Epôts, L’Ecorche-bœuf, Les Bergères, La Rue, Les Grands Taillis, La Brauderie, Les Druides, Les Chétifs Chênes, Le Permentier, Les Genièvres, Les Terres fortes, Le Pressoir, La Marlauderie, La Croix Bigny, Les Trous de Georgies,  Le Craquelin, La Carouette, La Misère, Le Pâté, La Touche, La Petite Touche,  La Chaumette,  Les Ricardes, La Chaume de Grammont...

LA FORET
Les Orangeons
La Ballastière
Le Riau de la Motte

Si vous connaissez l'origine des noms suivants, n'hésitez pas à partager votre savoir en nous écrivant à l'adresse suivante :

Marlène ARLOT
Mairie du Poinçonnet
Place du 1er Mai
36330 LE POINCONNET

ou par courriel à l'adresse suivante : mairie.communication.lepoinconnet@wanadoo.fr

Bibliographie:

André PEGORIER: Les noms de lieux en France (disponible sur internet)