Mairie du Poinçonnet

Entre poumon vert et coeur de pierre

La forêt domaniale                                        L'église de Lourouer-les-Bois

Le patrimoine du Poinçonnet est avant tout naturel puisque la commune s’étend à l’orée du poumon vert que constituent les 5 204 hectares de la forêt domaniale de Châteauroux.

Outre ses nombreux sentiers de randonnée et ses parcours botanique et sportif parmi les chênes réputés, la richesse de sa faune et de sa flore, la forêt recèle aussi quelques trésors historiques témoins d’activités humaines.

   
 

Du Château de la Mothe, par exemple ne subsiste plus que deux grands fossés, anciennes douves qui entouraient autrefois le village et le donjon médiéval bâti sur un talus. Le château, dont la construction serait antérieure au XIIe siècle, appartint successivement aux princes de Déols et à la puissante famille de Chauvigny.

 
    De l’abbaye de l’ordre de Grandmont, bâtie au XIIIe siècle, il ne reste plus de ruines mais les étangs de Berthommiers (1,7 ha), très prisé des promeneurs, et des Deux Frères rappellent les efforts des moines pour aménager leur cadre de vie.
 

Autre site à découvrir, abrité dans l’écrin d’une clairière, celui de la chapelle de la « Bonne Dame du Chêne » (sur le territoire de la commune d’Arthon), lieu de pèlerinage aux siècles derniers notamment le mardi de la Pentecôte. On y brûlait des cierges pour la Vierge Marie à qui le lieu est dédié. C’est la découverte, au XIe ou XIIe siècle, d’une statuette en bois de la Sainte Vierge au creux d’un chêne qui lui donna son nom. Autrefois en bois, la chapelle, telle que l’on peut la voir actuellement, date de 1862.

 

 

 

 

Sur le même site, on peut également admirer la Croix Balou dont la légende dit qu’elle avait le pouvoir de guérir les enfants malades. On prélevait un petit morceau de son bois pour le mettre dans un sachet attaché autour du cou de l’enfant. La guérison obtenue, le bois était censé être rapporté sur la croix. Victime de trop nombreux « emprunts » et de dégradations diverses, la Croix Balou a dû être plusieurs fois remplacée !

Non loin de la chapelle, un arborétum créé en 1990 permet de découvrir des essences forestières de plaine typiques de la région.

 

Afin de célébrer cette richesse naturelle et de marquer le passage entre la ville et la forêt, un Totem, sculpté dans une bille de chêne issue de la forêt domaniale, trône désormais sur le rond-point de la Croix-Rouge.

   

Les derniers pans de pierre encore vaillants de léglise de Lourouer-les-Bois témoignent de l’histoire particulière du Poinçonnet (voir rubrique). L’édifice, dédié à Saint-Pierre et bâti au XIIe siècle, dont on peut encore aujourd’hui admirer la tour du clocher, marquait autrefois le cœur de la commune. Faute d’entretien, l’église paroissiale, isolée, va se dégrader à tel point qu’au XIXe siècle, face au montant des dépenses de réparations, il est envisagé d’en construire une autre, dans le village du Poinçonnet qui n’a cessé de gagner des habitants. L’église actuelle, de style roman, et le presbytère ont été édifiés en 1862 dans le centre du Poinçonnet.